Français | English
 
Qualité de l’eau


De manière générale, au niveau de la qualité des eaux, il se pose un problème de représentativité et de quantité des données crédibles.
Selon les données disponibles, on peut retenir les principaux points suivants :

  • une salinité élevée des eaux dans les sédimentaires du Sud-Est (zone du parc W)
  • les eaux de surface non contaminées (non polluées) sont de bonne qualité pour les usages tels que l’irrigation, l’abreuvement du cheptel, la pêche, mais cela ne signifie pas qu’elles sont potables.


Pour les eaux souterraines, il ressort des données examinées et des entretiens que les eaux sont en général potables.
Les cas de fermeture de forages sont très rares et statistiquement négligeables.

Il est institué, au profit des Groupement d’intérêt public /agences de l’eau, en abrégé GIP-Agences de l’eau, une taxe parafiscale dénommée Contribution financière en matière d’eau en abrégé CFE, sur le prélèvement de l’eau brute, la modification du régime de l’eau et la pollution de l’eau.

Loi portant institution de la CFE
Décret promulgant la loi sur la CFE
Etat des lieux de la mise en œuvre des dispositions concernant la CFE
Formulaire de déclaration d’activités en matière de prélèvement d’eau brute